cours crypto lrc

LRC Loopring : notre avis sur le Layer 2 Ethereum

Comment le projet Loopring peut il profiter de la fulgurante ascension de l’écosystème Ethereum ? Une plateforme financière décentralisée rapide, flexible et facile à utiliser.

Prix de la crypto LRC Loopring

Le cours de LRC est de $0.24 en variation -4.62% sur 24h

Sa capitalisation est de $328,767,904.01

Ou acheter LRC ?

Vous pouvez acheter la crypto sur les principales crypto bourses : Binance, FTX, CoinBase, KuCoin

Qu’est-ce que le LRC Loopring ?

LRC Loopring a été créé par Daniel Wang, un ingénieur qui a travaillé dans des entreprises comme Google. Il est apparu comme un protocole en 2017 pour devenir un produit à part entière par la suite. L’objectif de LRC Loopring est de fournir une plateforme qui permet aux investisseurs et aux particuliers de réaliser des transactions, d’acheter des actifs, d’envoyer et de recevoir des paiements tout en gardant la sécurité d’Ethereum.

On pourrait dire que c’est le cas de nombreuses plateformes de crypto, mais Loopring prend une approche intermédiaire. Il prend le meilleur des bourses centralisées et des plateformes décentralisées en réduisant les inconvénients. L’avantage d’une bourse centralisée est qu’elle peut garantir les fonds de l’investisseur. Mais ce dernier ne contrôle pas ce qu’il possède et ce qu’il investit dans la bourse. Le résultat est que si la bourse ferme du jour au lendemain ou qu’elle est piratée, alors les fonds sont irrémédiablement perdus. 

C’est ce qui s’est passé avec des plateformes comme Mt Gox, l’une des premières grandes bourses de cryptomonnaies. On avait une place centralisée où les fonds se sont volatilisés après la débâcle de la plateforme. Une DEX (Decentralized Exchange) n’a pas ce problème. Car l’investisseur contrôle entièrement ce qu’il possède et investit sur la plateforme. Les tokens ou d’autres actifs sont dans son Wallet et seules les transactions sont gérées par la DEX. Cependant, ces dernières sont lentes et elles possèdent des commissions élevées.

LRC Loopring, le meilleur des deux mondes

LRC Loopring propose de stocker ses fonds dans son propre Wallet, mais les transactions sont décentralisées, garanties par la sécurité d’Ethereum. Il y a toujours des frais de commission, mais ils sont réduits et ces frais vont à 80 % dans la poche des fournisseurs de liquidité. C’est un cercle vertueux. Les utilisateurs sont récompensés en fournissant des liquidités et ils gagnent un pourcentage sur chaque transaction.

Fondamentalement, Loopring est un zkRollup. Sans entrer dans des explications techniques et des termes barbares, disons que c’est un protocole qui permet de garantir la fiabilité d’une transaction. Le zkRollup utilise le Layer 2 d’Ethereum pour accélérer des transactions et désengorger la saturation qui existe sur les plateformes traditionnelles de cryptomonnaie. En effet, le principal obstacle de l’adoption de ces monnaies virtuelle est des commissions qui peuvent atteindre des dizaines, voir des centaines de dollars.

Le zkRollup va garantir la sécurité et la validité d’une transaction sans devoir la partager publiquement. Pour l’illustrer, vous avez souvent des sites sur internet qui sont restreints par l’âge. Et le site va utiliser un système indirect d’identification pour vérifier que vous êtes bien majeur. C’est la même chose pour Loopring, il vérifie que la transaction est fiable sans devoir compromettre la sécurité. Et il peut le faire, car il exploite pleinement le Layer 2 Ethereum.

Comprendre le Layer 2 Ethereum

Ethereum a été victime de son succès. Les contrats intelligents, les marchés décentralisés en ont fait l’un des projets les plus ambitieux. À l’origine, Ethereum gérait toutes ces transactions sur son réseau principal appelé Layer 1. Mais il est plutôt lent pour le volume d’échange actuel et il ne pouvait gérer qu’environ 1 million de transactions par jour. Pour vous donner une idée de cette lenteur, le réseau Visa peut gérer 24 000 transactions par seconde tandis que Mastercard peut en gérer 5000 ! Et quand le réseau Ethereum est congestionné, alors les frais de commission, qu’on connait comme le Gas Fee, crèvent le plafond. Donc, on a le pire des deux mondes, non seulement, c’est lent, mais cela coute très cher.

C’est pourquoi, le Layer 2 a commencé à être développé sur Ethereum. C’est une espèce d’ombrelle, bâtie sur le Layer 1, mais qui accélère considérablement les transactions. Il y a différentes implémentations du Layer 2 telles que :

  • Les Channels – Les Channels permettent des transactions illimitées entre deux personnes. Seule la première et dernière transaction est validée par la Blockchain ce qui accélère le processus. L’inconvénient est que vous devez vous connecter à la personne en question et qu’une fois que vous avez envoyé les fonds dans le Channel, on ne peut pas la retirer pendant toute la durée de la transaction.
  • Plasma – Plasma est un Framework qui utilise des « blockchains-enfants », mais qui utilise le Layer 1 comme mécanisme d’arbitrage. Les transactions sont rapides et abordables, mais Plasma ne peut gérer que des Tokens basiques ou des Swaps. Les opérations sophistiquées sont compliquées et cela prend du temps quand on veut déconnecter la blockchain-enfant du réseau principal.
  • Les Rollups – Les Rollups sont l’une des meilleures implémentations du Layer 2. La raison est que les transactions sont gérées par la seconde couche, mais les données sont validées en utilisant le Layer 1. Donc, c’est rapide tout en ayant les transactions sécurisées. On distingue deux types de Rollups, Optimiste et ZK. Un Rollup optimiste considère que tout le monde est « honnête » sur le réseau et que toutes les transactions sont valides par défaut. Il y a un mécanisme d’arbitrage quand quelqu’un le demande. En revanche, le zkRollup utilise des protocoles de chiffrement pour calculer la validité à chaque fois. Dans le passé, il fallait une grande puissance de calcul, mais le gap se réduit au fur et à mesure que la technologie devient mature. Clairement, le zkRollup va devenir prédominant par rapport au rollup optimiste. Ce qui signifie que le pari de LRC Loopring a été gagnant.

En conclusion

LRC Loopring n’est pas un projet comme les autres. Il prend le meilleur d’Ethereum pour proposer la meilleure approche possible. Des transactions rapides et abordables. 

L’entreprise s’améliore de plus en plus et sa technologie est de plus en plus adoptée par une bonne partie de la communauté crypto. Ainsi aujourd’hui, Loopring revendique une capacité de 2 200 transactions par seconde ce qui est remarquable. C’est moitié moins que Mastercard, mais ce dernier est là depuis des décennies tandis que Loopring n’est là que depuis 5 ans à peine. En résumé, si vous vous intéressez à la finance décentralisée et à Ethereum, alors gardez un oeil sur Loopring, car on n’a pas fini d’en entendre parler.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *